LA VALLÉE MIROIR

un film de Benjamin Jacob et Hugo Laucella
1er assistant mise en scène David Dufour
chef opérateur Alexandre Tornier
ingénieur du son
régisseur général
chef décorateur
responsable HMC

Depuis peu, le quotidien de Madeline est troublé par des hallucinations. Lors de l’inspection d’un observatoire supposément abandonné, elle rencontre Zadock. Le vieil astronome est obsédé par la disparition inexpliquée de son fils. Les visions de Madeline semblent liées au passé du vieillard.

NOTE D'INTENTION

INTRODUCTION

La Vallée Miroir est un projet de court métrage de fiction qui s'inscrit dans le genre du fantastique. Ce projet a pour but d'exprimer notre ressentit personnel sur les thématiques induites par le genre du fantastique : La nécessité de l'humain à se confronter à l'inconnu et sa tendance à refuser cette inconnu dans sa vie. En tant qu'étudiant en cinéma, ce qui nous touche dans le genre du fantastique c'est cette capacité à nous faire ressentir se frisson de l'inconnu, ce sentiment de vertige face à un vide effrayant mais tout autant captivant. Mais dans une société du progrès ou la rationalisation semble maître mot, il peut nous apparaître comme de plus en plus difficile pour les mythes et les figures fantastiques de nous provoquer ce frisson. Une des réponses possibles à ce problème se trouve pour nous a mi chemins entre la science fiction et le fantastique. C'est sur ce chemins que des auteurs comme Richard Kelly, John Carpenter ou encore Howard Phillip Lovecraft s'inscrivent. Chacun à leur façon ont sut utiliser les nouvelles conceptions de la réalité de leur époque pour faire renaître le fantastique. Le fantastique pourrait prendre vie dans les nouvelles questions amenées par notre nouvelle compréhension du monde et de l'univers.

ICONOGRAPHIE

INFLUENCES ET DÉMARCHE

Comme mentionné ci dessus, Howard Phillip Lovecraft est un auteur phare dans la genèse du projet. C'est un écrivain dont le genre de ses récits fait débat entre la science fiction et le fantastique. L’œuvre de l’écrivain s'inscrit en effet dans les découvertes scientifiques de son époque. Que ce soit les découvertes en astronomie avec la première observation de Pluton, les découvertes en archéologie avec l'expédition du tombeau de Toutankhamon ou encore les découvertes en paléontologie avec la révélation de nouveaux fossiles préhistorique, toute ces découvertes ont amenées leur lots de réponses mais surtout de questions. C'est dans cet interstice entre les nouvelles conceptions de la réalité et l’élargissement du gouffre de l'inconnu que Lovecraft a fait naître son fantastique. Il a ainsi redonner un souffle nouveau à des figures monstrueuses alors en perte de signification dans cette époque de découverte.

Mais aujourd'hui nos frontières entre connaissance et inconnu sont encore en mouvement, et cela grâce aux travaux d'Albert Einstein sur la relativité. Cette nouvelles impulsions de découverte scientifique à eu un impacte significatif sur les œuvres fictionnelles. Stanley Kubrick, Christopher Nolan, Richard Kelly ou encore John Carpenter, autant de cinéastes qui ont sut intégrer ces nouveaux paradigmes dans leurs œuvres afin de nous faire ressentir l'insignifiance de nos connaissances face à l'infinie de l'inconnu. Des personnages confrontés à des dimensions de l'espace et du temps faisant voler en éclat nos conceptions fondamentales, voila peut être l’expression moderne de ce nouveau gouffre devant lequel nous nous tenons, à la fois terrifié et fasciné.

REPÉRAGES